FLASH NEWS L’URSL Visé vous présente son nouveau sponsor principal : Ladbrokes

Revue de presse : l’URSL Visé a fait mieux que se défendre

Revue de presse : l’URSL Visé a fait mieux que se défendre

Revue de presse : l’URSL Visé a fait mieux que se défendre 1600 900 URSL Visé

La saison est bel et bien lancée et à quelques jours de la reprise de la Nationale 1, ce dimanche dès 15h à Visé face à Dessel Sport, on reprend nos bonnes habitudes avec notre revue de presse.

Haletant, spectaculaire, intéressant… Les adjectifs manquent pour qualifier la rencontre du 5e tour de Coupe de Belgique entre l’URSL Visé et le RWDM. Finalement, on pourrait dire que la logique a été respectée car, grâce à un but sur phase arrêtée, ce sont les pensionnaires de Division 1B qui se sont qualifiés. Mais l’URSL Visé a offert une bonne résistance et s’est procuré un grand nombre d’occasions. Autant dire que c’est de bon augure avant la reprise du championnat en N1.

« Visé, une audace qui a failli payer », titre Young Kruyts dans La Meuse en écrivant, dès le sous-titre, que ce scénario est terriblement frustrant pour les Oies qui « ont donné du fil à retordre au RWDM mais qui ont cédé sur phase arrêtée à dix minutes du terme ». Dans son texte, on remarque que le journaliste compare ce match à une épreuve cycliste…

« Après un prologue gentillet à Dixmude et une étape de plaine durant laquelle le voisin et baroudeur richellois a fini par s’essouffler, c’est bien une étape de montagne qui était, ce samedi soir, au menu des Oies. Et il paraissait évident qu’un changement de braquet allait devoir s’opérer pour répondre aux exigences, notamment physiques, de cette imposante ascension. Beau et cruel à la fois : l’URSL Visé, enhardie par la promesse de pouvoir, ensuite, s’attaquer à un col hors catégorie, a aperçu le sommet avant de dérailler et de terminer la tête dans le guidon, délestée de ses derniers espoirs de qualification ».

« Certains doutes ont disparu et il émane de ce groupe une impression de pugnacité et de volonté qui laisse présager un avenir radieux ou du moins conforme à ses ambitions », écrit encore Young Kruyts

Dans la DH, le ton choisi par Yves Hardy est similaire. « Les Visétois éliminés mais convaincants », titre ainsi le correspondant de presse. « Visé s’est incliné par le plus petits des écarts. Il a courbé l’échine après 80 minutes de jeu, une fois encore sur phase arrêtée. Mais les hommes de José Riga n’ont pas déposé les armes sans livrer une prestation convaincante, voire rassurante », ajoute-t-il avec sa justesse habituelle.

« A niveau physiquement, bien en place sur le plan tactique et prompt à se lancer rapidement vers l’avant, l’URSL Visé a donné du fil à retordre à un adversaire qui faisait l’essentiel du forcing et se montrait certes le plus entreprenant en zone offensive, à défaut d’être efficace. Les Visétois rendaient même coup pour coup au RWDM dans le quart d’heure initial et surtout les dix minutes finales, une fois au pied du mur », analyse encore Yves Hardy.
Yannick Goebbels