FLASH NEWS Et si on prenait des nouvelles de l’équipe réserve ?

Mory Keita signe à Visé où Baptiste Schmisser fait son retour

Mory Keita signe à Visé où Baptiste Schmisser fait son retour

Mory Keita signe à Visé où Baptiste Schmisser fait son retour 1600 903 URSL Visé

Ce début du mois de septembre est important pour l’URSL Visé. En effet, le club bassi-mosan a la joie de vous présenter son nouveau site internet. Mais ce n’est pas tout ! En effet, la direction est également en mesure de vous annoncer la signature de deux nouveaux joueurs, à savoir Mory Keita ainsi que Baptiste Schmisser.

Mory Keita est un attaquant franco-ivoirien. Il est né le 18 août 1996 à Abidjan. Il a surtout joué en France, à savoir du côté de Sedan, de l’US Sainte-Anne de Vertou et de Martigues. Puis il a ensuite rejoint la Belgique. Chez nous, il a porté les couleurs de Tubize.

En ce qui concerne Baptiste Schmiser, il s’agit d’un retour au stade de la Cité de l’Oie. Formé au FC Metz, il fut ensuite prêté au FC Pau, une formation de National, lors de la saison 2007-2008. C’est en 2009 que ce grand défenseur (il mesure 1,94 mètre !) a rejoint la Belgique. Tout d’abord en signant du côté de Virton, un club qui évoluait à cette période en Division 3, puis en débarquant au RCS Visé.

Baptiste Schmisser constituait l’une des principales « tours » de la défense des Oies. Son placement était souvent excellent, à l’image de ses interventions. De surcroît, « Batman » s’est également permis d’aider les Visétois sur le plan offensif. Je me souviens encore d’une de ses roses plantées d’un coup de boule rageur en déplacement.

C’est en 2012 que l’actuel joueur de 34 ans a quitté Visé. Il s’est engagé à Ostende, un club avec lequel il a notamment célébré un titre de champion dans l’antichambre de l’élite. C’est donc lors de la saison 2013-2014 que Baptiste Schmisser a eu la chance de découvrir la D1.

L’Antwerp, Roulers et Torhout, tels sont les clubs dans lesquels le Français a ensuite transité. Avant donc d’effectuer un test concluant à l’URSL Visé, notamment en disputant 45 minutes de jeu face à Stockay samedi dernier (succès 3-2 de l’URSLV). « Il ne m’a laissé que de bons souvenirs. C’est un gars extraordinaire », commentait José Riga après le coup de sifflet final de cette joute. Il faut dire que les deux hommes se sont côtoyés il y a une dizaine d’années, lors du premier passage de « Batman » dans la Cité de l’Oie. « J’ai l’impression que le temps s’est arrêté. Retrouver cette bonhommie et cette ambiance liégeoise, c’est vraiment sympa », ajoutait le Français sur le site internet de La Meuse. Yannick Goebbels