L’équipe réserve gagne et fait même le show grâce à Perseo

L’équipe réserve gagne et fait même le show grâce à Perseo

L’équipe réserve gagne et fait même le show grâce à Perseo 1600 900 URSL Visé

Deux succès lors des trois derniers matches de championnat : les protégés de Stéphane Delhalle sont enfin lancés. Face à Tirlemont, il était même impossible de les arrêter ! Il faut dire que l’apport de trois éléments, de retour de blessure, de l’équipe fanion a fait des étincelles…

Sept points engrangés sur neuf lors des trois derniers matches et donc deux premiers succès en compétition régulière : mission accomplie pour l’équipe réserve de l’URSL Visé. « La première victoire, c’était en déplacement au Patro Eisden Maasmechelen », précise le coach des Oisons. « Pour la première fois cette saison, nous avons affronté une équipe constituée uniquement de jeunes sur un terrain synthétique. Et ça s’est plutôt bien passé, le score à la pause étant de 0-2. Nous avons toutefois connu un relâchement après le repos, les visités en ont profité pour réduire la marque. Mais nous sommes parvenus à éviter d’être trop en danger et nous avons donc remporté cette joute sur le score de 1-2 ».

C’est ensuite à domicile que les Visétois ont évolué. « C’était face à l’équipe de Dender », reprend leur mentor. « Il s’agissait d’une rencontre difficile. Il faut dire que le système de jeu de nos adversaires nous a mis en difficulté. Nous étions d’ailleurs menés après 45 minutes de jeu (1-2). Mais l’addition aurait pu être nettement plus corsée… Nous avons cependant su rectifier le tir tactiquement avec mon assistant durant le quart d’heure de repos. Les joueurs ont été très attentifs et ils ont alors offert un meilleur visage par la suite. Et puis, nous avons surtout été récompensés de nos efforts en fin de partie. C’est Willy Bamona qui a égalisé (2-2) alors qu’il ne restait plus que quelques minutes de jeu ».

Une victoire en déplacement, un partage à domicile puis un nouveau succès en dehors de ses base : l’URSL Visé reste sur un prometteur 1-6 à Tirlemont. « C’était la première fois que trois joueurs de l’équipe fanion venaient nous renforcer. Il s’agit de trois éléments de retour de blessure. Je parle de Sernan Segniagbeto qui a joué 45 minutes, Nicolas Gerrits qui a joué 90 minutes et Grégory Perseo qui a joué 70 minutes. C’est d’ailleurs ce dernier qui a fait la différence. Il a prouvé le fait qu’il peut être considéré comme un des meilleurs attaquants de Nationale 1 ».

Il n’a d’ailleurs fallu qu’une demi-heure de jeu à Perseo pour faire la différence. Et de quelle manière ! « C’est bien simple : après 30 minutes de jeu, c’était 0-4 grâce à deux buts et deux assists de notre Greg national », reprend Stéphane Delhalle. « A la pause, j’ai réalisé des changements afin d’offrir du temps de jeu à tout le monde. Il faut dire que nous avions effectué le déplacement à 15. Il y a eu un petit relâchement de notre part, mais nous avons à nouveau marqué davantage de buts que nos adversaires ».
Yannick Goebbels