Le gardien de but Stefan Roef débarque à l’URSL Visé

Le gardien de but Stefan Roef débarque à l’URSL Visé

Le gardien de but Stefan Roef débarque à l’URSL Visé 1600 899 URSL Visé

Suite à la blessure d’Arthur Cremer, le nouveau K1 de l’URSL Visé, le club bassi-mosan a été contraint d’engager un nouveau dernier rempart. Il s’agit de Stefan Roef. Explications et précisions.

Coup dur pour l’URSL Visé à quelques jours du match de Coupe de Belgique face à La Louvière Centre. Arrivé en Basse-Meuse pour occuper le rôle de titulaire, le prometteur gardien de but Arthur Cremer s’est blessé à l’entraînement. Le verdict ? Une luxation de l’épaule !

« Je sortais pour intervenir sur un centre devant un attaquant », expliquait-il, logiquement frustré, à mes confrères du journal La Meuse. « Je parvenais à dévier le ballon. J’imagine que c’est sous le choc du duel que je me suis blessé. C’est vrai que c’est difficile à encaisser parce que je me sentais bien. J’avais hâte de débuter cette saison ».

Cremer Arthur

La conséquence est terrible pour Arthur Cremer : il va devoir ronger son frein durant plusieurs mois. Dans ces conditions, c’est Benjamin Thomé qui était titularisé dans les cages visétoises face aux Loups.

Ce jeune keeper s’en est d’ailleurs plutôt bien sorti. Sur la réduction du score, il ne pouvait par exemple absolument rien faire (2-1 à la 37e minute de jeu). En outre, il a réalisé de beaux arrêts, se montrant décisif sur quelques phases de jeu.

Mais cette situation restait problématique pour l’URSLV. En effet, on ne le souhaite évidemment pas, mais imaginez qu’il arrive quelque chose de néfaste à Benjamin Thomé. Ce serait une véritable catastrophe pour les Oies ! La situation a donc été mûrement réfléchie en interne et dès ce mardi, je suis en mesure de vous communiquer une décision officielle.

L’URSL Visé a décidé d’accueillir un nouveau gardien de but que les dirigeants sportifs tiennent à l’œil depuis de nombreux mois. Il s’agit de Stefan Roef. Né le 27 février 1992, il a porté plusieurs maillots bien connus dans le microcosme footballistique belge. Anderlecht, Westerlo, Deinze, Beerschot… Voilà quelques clubs par lesquels il est passé.

Mais cette saison, ce keeper n’avait plus de club. De fait, il n’avait pas souhaité prolonger l’aventure à Sint-Eloois-Winkel. Son profil et sa disponibilité ont séduit la direction sportive bassi-mosane qui a décidé de lui faire confiance jusqu’en fin de saison.
Yannick Goebbels