FLASH NEWS Tirlemont, le dernier match de l’année à domicile

A l’Olympic, les Oies nous doivent une revanche

A l’Olympic, les Oies nous doivent une revanche

A l’Olympic, les Oies nous doivent une revanche 1280 960 URSL Visé

Il y a des défaites qui font mal. Celle concédée dimanche dernier face à OHL B en est une. Et ce, pour trois raisons majeures…

La première est factuelle. Les premières occasions étaient visétoises. Bref, les Oies auraient pu, pour ne pas dire dû, ouvrir la marque. Ce qui aurait probablement tout changé sur le plan psychologique d’une équipe bousculée et qui a craqué au retour des vestiaires en dix minutes de jeu.

Ensuite, place à une partie plus analytique. Concrètement, les Visétois ne parviennent pas à s’imposer face à une équipe B. Le constat est sans appel : quatre matches, un partage, trois défaites. Totalement insuffisant pour une formation qui ambitionne le top 3 final en Nationale 1.

Enfin, il y a le volet mathématique. Chaque fois que l’URSL Visé peut réaliser un beau coup au classement général, elle se prend les pieds dans le tapis. Le week-end dernier, un succès aurait ramené les protégés de Bernard Smeets à quatre longueurs du top 3. L’opération aurait donc pu être en or massif deux semaines avant de recevoir une équipe du RFC Liège qui occupe pour l’instant la 3e marche du podium.

Bref, ce samedi soir, comme énoncé dans le titre, les Oies nous doivent une revanche. Le déplacement à l’Olympic Charleroi (coup d’envoi à 20h) doit donc rimer avec succès. De quoi revenir aux même nombre de points que son adversaire du jour et se relancer avant le choc liégeois.
Yannick Goebbels